Acheter sur Internet est chose facile, mais non sans risques. Sans parler des arnaques dont certaines sont grossières, il y en a de plus subtiles et dans tous les cas des précautions sont à prendre, des questions à se poser.

Sur le web français, l’information sur les conditions d’utilisation sont souvent carrément absentes. Que dire lorsque cet achat se fait sur des sites « direct usine Chine » ou des plateformes situées à l’étranger type market place? Informations sur les Conditions d’utilisation ? Quelle garantie en cas de problème ? Comment fonctionne le SAV ? Certifications CE (dossier très rarement voire jamais complet) ? On parle ici de centaines voire de milliers d’euros…

Prenons un exemple précis, Le Citycoco ou le T-cruiser : Ces produits peuvent faire l’objet de caractéristiques différentes qui ne sont pas sans conséquences. Si l’on parle de la vitesse, ce seul point peut vous valoir de graves ennuis en cas d’accident et pire en cas de procédure si vous achetez n’importe quoi.

Si la machine à une vitesse limite max de 25 km/h, l’usage est simple et sans contrainte, c’est un peu comme un gyropode ou un vélo. Vous avez un statut de piéton et devez respecter le code de la route piéton et rouler sur les trottoirs (mais qui dit aussi que « si vous êtes une gêne pour les autres piétons, vous pouvez circuler sur la chaussée en prenant toutes les précautions d’usage – article R412-35 du code de la route »).

Si la machine dépasse les 25 km/h (99% des produits de ce type vendus sur Internet sont dans ce cas), son utilisation sur le domaine publique nécessite obligatoirement une homologation auprès du ministère des transports. En clair ça veut dire que le vendeur doit vous remettre un document officiel de l’administration (certificat d’homologation) votre machine doit dans ce cas avoir un numéro de série gravé SUR LE CADRE, (« sur une partie non amovible du châssis », je cite) c’est donc facilement vérifiable (ne pas confondre avec le numéro de moteur qui se trouve sur la roue de la machine). Vous devez faire la demande d’une carte grise (et sans le certificat ça risque d’être compliqué et en fait impossible).

Attention beaucoup de machines disposent d’un sélecteur de vitesse mais si vous pouvez POTENTIELLEMENT (le texte dit « par construction »)  dépasser le 25km/h avec votre machine , alors celle-ci DOIT être homologuée. Donc toute les annonces qui disent que vous pouvez brider la machine à 25km/h et visent à vous faire croire que c’est légal sont une « démarche commercial trompeuse » et vous mettent en danger en cas de problème;

Combien de sites vous expliquent dans quelles conditions vous allez pouvoir utiliser votre machine ?

Achetez de préférence à des entreprises clairement localisées en France et disposant de CGV (Conditions Générales de Vente) qui forment un contrat prévu par la loi reprenant les droits & devoirs de chacun. Cherchez aussi les mentions légales qui vous donneront le nom et l’adresse du fournisseur. Conseils : FUYEZ TOUS LES AUTRES ! En cas de pépin…

Notez cet article
[Total: 15 Moyenne: 4.3]
Ne Manquez Rien

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Vous serez chaque mois informé des bons plans, promos, nouveaux modèles, derniers arrivages et de toute l’actu de notre blog !

Merci pour votre inscription !